Forum de Thalantir

forum de jeux de rôle, de jeux de stratégie et d'Heroic Fantasy en général
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Récit : les brigands de Néras

Aller en bas 
AuteurMessage
Thalantir
Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 686
Age : 38
Localisation : Stosswihr, près de Colmar
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Récit : les brigands de Néras   Mar 21 Aoû - 13:23

"tu es certain de ton coup Brân ?"

"absolument." répondit le rôdeur. "ils ont fait une erreur en tuant le rôdeur, ils ont dû masquer leur forfait et leurs traces à la va-vite mais ils ont oublié quelque chose"

le groupe regardait le rôdeur, à présent centre de toutes les attentions avec des yeux de merlans frits. Jysoril souriait d'aise "c'est mon frère !" chuchota-elle à Fastok

"ils sont passé par un endroit sec en repartant et l'un d'eux a sauté un rocher. En le faisant il a laissé derrière lui une petite quantité de sable un peu rougeâtre qui s'était déposé sur ses vêtements, j'ai dû être très attentif pour la remarquer. Je me suis renseigné chez un des anciens sur la place. Il y a des collines au nord ouest qui sont en grès et dont les rochers sont exposés à l'air du fait du manque d'arbres, l'érosion génère alors un sable de cette teinte" expliqua calmement Brân.

les aventuriers étaient pantois: ce rôdeur était vraiment très fort !

"Parfait on sait où ils sont, maintenant on le dit au capitaine et on laisse la garde faire." déclara Fastok.

"Ca va pas la tête !? Espèce de mulot trouillard ! C'est nous qui devons les arrêter si on veut avoir la récompense ! On va certainement pas faire ça" tonna Valyria.

"sans compter que les gardes sont certes plus nombreux que nous, mais ils font plus de bruits, les brigands auront décampé bien avant que les hommes de Karos aient déniché leur tanière" dit calmement Brân.

"Bien alors nous nous chargerons d'eux" déclara Valdéril. Brân nous guidera. Si nous agissons avec prudence et discrétion, ils ne s'attendront pas à notre arrivée.

Il en fut ainsi convenu. Nos amis préparèrent leurs sacs. La consigne fut donnée par la très paranoïaque Valyria de ne souffler mot de leur découverte à quiconque de peur d'alerter une taupe éventuelle et de faire capoter leur plan. Elle poussa le vice jusqu'à dire à Kanrov qu'ils partaient en exploration au sud et obligea Brân à trouver un chemin vers les fameuses collines dès qu'ils furent hors de vue.

"perte de temps...." maugréa Rek

"et en plus ça épuise, c'est pas bon de fatiguer les combattants en prévision d'une attaque" surenchérit Fastok

"Dans ce cas on risque gros, il va falloir mettre les gnomes en première ligne le temps qu'on se repose" répondit Valyria

"euh non non, je pense que la marche à pied sera une mise en jambe fantastique" couina Fastok, Rek fit un sourire bien forcé à l'ensorceleuse qui après un "Tsss" s'esquiva en tête de colonne.

"cette satanée bêcheuse me résiste, mais j'en ai maté de plus coriaces" se dit le duelliste.

Les compagnon traversèrent un bois particulièrement touffu ou Fastok, Fjald et Jysoril furent tout à coup très à l'aise. Se repérer dans un tel dédale fut difficile à tel point que Brân excédé céda la tête de groupe à sa soeur pour souffler. Celle-ci proposa une halte au bout d'une demi heure, car ils allaient devoir traverser un éboulis : des centaines de caillasses répandues au sol, autant dire beaucoup de chances de chuter. Derrière l'éboulis une petite parois qui devait mener à un plateau herbeux derrière lequel se trouvait lesdites collines.

Le repas fut silencieux ou presque.

"pfff, les rations de voyage c'est vraiment barbant" dit Fastok plus pour susciter une réaction que pour se plaindre. Fjald qui avait mangé à peine la moitié de la sienne la lança à Fastok avec un clin d'oeil que ce dernier lui rendit. Le prêtre se leva et s'éloigna pour aller communier avec son dieu.

"Et sinon vous avez déjà une idée de ce qu'on fera après ?" reprit-il.

pas de réponse.

"bon eh bien on dirait que vous avez perdu votre langue"

"SIIILENCE FASTOK !"

cette fois il y eut une réponse et unanime.

A la fin du repas, la compagnie traversa le champ de pierre. Les tas de cailloux étaient pour certains peu praticables et pouvaient rouler à tout moment. Valyria Chuta d'ailleurs de cette façon.

"Zut ! Aiiie ! Oh bon sang c'est toujours pareil ! Ma jambe..." une vilaine écorchure apparut sur son genou alors qu'en relevant sa robe elle avait dénudée sa jambe droite pour masser cette zone. Rek qui s'était élançé s'arrêta et se dit que l'enchanteresse avait vraiment des jambes magnifiques.

"Je vous dérange Rek ? Ou peut être aimeriez vous que je retire le reste ?" dit Valyria en colère.

"Pas du tout ma dame, je venais simplement vous proposer mon aide. Laissez moi examiner votre blessure, je vous mettrais sur pied en moins de deux"

"pas question, tu risques encore de la faire mourir dans d'atroces souffrances si je te laisse faire un cataplasme de ta composition ! " rugit Fjald en s'aprochant. "laissez moi voir" la femme accepta stoïquement cet examen. "Juste une coupure rien de grave"

"Juste !? mais ça fait mal !" se révolta-t-elle.

"Pas le temps de faire un cataplasme si ça vous fait vraiment souffrir je vais avoir recours à la magie"

"oui s'il vous plait" répondit Valyria "Oh mon Dieu ma belle robe, regarder cette déchirure !" se lamenta-t-elle tandis que le nain usait de magie curative.

"Vous la repriserez ce n'est pas bien grave" dit Valdéril.

"Et quoi ? Je ne sais pas faire ça moi. Je suis une femme d'action, pas une paysanne, et puis où est-il écrit que les femme doivent faire la couture ?

Valdéril la regardait surpris : "moi je sais le faire"

"moi aussi" dit Fjald

"Et moi aussi dit Daphnée"

"Et même moi !" rajouta Rek avec son sourire ironique.

Valyria jeta un regard circulaire comme une proie acculée par des prédateurs, reprit contenance et recommenca la marche sans un mot; de l'autre côté, Brân et Jysoril avaient déjà préparé la petite escalade.

Le groupe entama l'escalade, la parois avait seulement 4 mètres de haut, et même pour Fjald qui détestait ça, l'ascension se passa sans encombre.

"Eh bien partenaire on commence à apprécier l'escalade ?" ricana Rek

"Grumph... Les nains sont pas fait pour ça...."

"Bon maintenant il faut fouiller ce plateau" dit Brân. "on va commencer par là" ajouta-t- il en désignant un premier amas de rochers rougeâtres. La tâche s'annonçait rude

Comme toujours, Brân et Jysoril passaient les premiers. Les recherches durèrent 2h30 environ avant que la druidesse n'informe son frère qu'elle a trouvé des signes de présence non animale dans le secteur. Ils se rendirent donc à l'endroit en question, car comme ils l'avaient dit "mieux valait ne pas foncer dans les cavernes d'une tribu de 100 gobelours sans faire exprès". Bran avait vu la caverne et Jysoril lui désigna la sentinelle du doigt. Elle était habilement placée. Mais quelque chose sauta soudain aux yeux de du rôdeur, une ombre bizarre derrière le rocher à gauche de la caverne : une autre sentinelle !, bien vu.Toutes deux se trouvaient 50 mètres devant la grotte ce qui signifiait qu'il était possible de les contourner pour les éliminer.
Les éclaireurs firent leur rapport.
"Alors voilà le plan" dit Brân en dessinant la zone avec un baton sur le sable.

"un premier groupe s'occupe de contourner par là. je propose ce chemin là pour Valdéril, Daphnée et Fjald, les rochers en protection ici et ici vous aideront à vous cacher et les bruits de vos armures seront étouffés partiellement, du moins jusqu'au dernier moment. Mais que cela ne vous dispense pas d'y aller doucement"

"evidemment, prudence et discrétion comme je l'ai dit" répondit le paladin.

"Les autres viendront avec moi à droite, on s'occupera de l'autre sentinelle. Qui veut s'en charger ? "

"Moi" dit Rek, "ça a l'air dans mes cordes"

"Valdéril, votre groupe attaquera le premier, Rek agira tout de suite après de son côté. Compris tout le monde ?"

Tout le monde hocha la tête.


* * *

Rek avançait à pas de loup sur l'itinéraire que Brân, quelques pas devant lui, empruntait. Le rôdeur avait été surpris pas la discrétion de Fallton, apparemment sans être un homme des bois, il savait se fondre dans son environnement, Brân se doutait bien d'où venait ce type de talent mais ça n'était pas son problème et ça allait se montrer fort utile...

Valandel était en tête de file, il faisait de son mieux pour masquer les bruits de son armure. Heureusement le passage était effectivement bien couvert et facile à emprunter, il biffurquait à présent vers la droite, derrière se trouvait la deuxième sentinelle, lorsqu'il serait à quelques mètres, même les bruits d'armure ne permettraient pas au brigand de fuir à temps. Hélas, tout à sa contemplation le chevalier ne fit pas attention au fil habilement dissimulé qui était tendu au milieu de la route. Valdéril chuta lourdement dans un grand fracas, mais se releva aussitôt. Il n'y avait plus de place pour la discrétion à présent.

Rek s'était faufilé avec adresse derrière un rocher pile poil derrière sa proie quand il entendit un bruit de métal qui tombait et vit la seconde sentinelle sortir de derrière son rocher arbalète au poing. l'autre sentinelle se retourna aussi pour se trouver nez à nez avec le bretteur. "Et merde ! " Dit il au brigand en haussant les épaules "tout mon travail foutu. Réglons ça à l'ancienne manière !"

"Schliiiing ! clack! Bong ! ....... Aleeeeerte !!!!!!..... Par Toooormmm !!!!!!" toute la stratégie que Brân avait mis en place s'était cassée la figure. Derrière son rocher il empoignait son arc et sortait ses flèches.

"prudence et discrétion hein ?" marmonna-t-il.

"Quoi ?" Lui répondit Jysoril.

"Rien, rien, soeurette, je disais qu'il fallait y aller."

La sentinelle avait surgit une arbalète à la main et avait fait feu rapidement le carreau était très bien placé et fit mouche arrachant un cri de douleur au demi-elfe. Mais Valdéril était déjà emporté par son élan et avec rage il attaqua le malandrin de sa hallebarde. Le filou avait bien du mal à se défendre avec son arbalète et il fut assez rapidement transpercé par Valdéril. Fjald s'avança pour soigner la blessure du paladin qui saignait abondemment. Il eut à peine le temps de terminer que 4 autres ennemis faisaient leur apparition. Rek avait donc engagé un duel sachant que Bran qui préférait utiliser son arc ne pourrait pas en faire usage de là ou il était, que Jysoril restait avec lui et que Fastok était trop pleutre pour intervenir à moins que l'ennemi lui tourne le dos, bref aucune interruption de duel en vue ! Après quelques passes d'armes, le bretteur utilisa la botte du guépar et son infortuné adversaire se retrouva vite avec sa rapière ressortant du sommet de son crâne. Rek eu le temps de se plaquer derrière un rocher pour attendre les renforts. Valyria décocha un projectile magique sur le premier brigand sortant de la caverne tandis que Daphnée s'interposait entre Fjald et les manants pour laisser au prêtre le temps de soigner encore le paladin. d'un mouvement circulaire ample de sa hache elle fit reculer les voleurs; mais ceci fit malheureusement échouer le tir de Brân qui rechargea en vitesse. Jysoril convoqua un Blaireau géant et lui ordonna d'attaquer les brigands. Daphnée subit plusieurs assaut et fut blessée à son tour. Valdéril et le blaireau vinrent la soulager. devant cette assaut furieux, les brigand reculèrent encore brusquement. L'un d'eux s'empala obligemment sur la rapière de Rek qui n'en demandait pas tant.

"eh ben, ça devient facile, même plus besoin de ferrailler" dit le bretteur goguenard. Les deux autres fichèrent le camp dans la grotte. Le nain fut le premier à s'élancer à leur suite mais s'étala quelque m^ètre plus loin à l'intérieur en se prenant les pieds dans un fil

"saloperie, y en a partout !!!"

Les autres passèrent à côté de lui . Tout ce monde déboucha sur une salle ou se tenait 8 brigands. Des flèches sifflèrent, l'un d'elle se fichant dans le bras de Daphnée. Enragée elle s'élança dans la masse avec Valdéril à sa suite. Rek aussi suivit de même que Fjald qui s'était relevé. Bran répliqua et toucha un brigand à la tête, un projectile de Valyria paracheva le travail dès fois que cela n'eut pas suffit. Jysoril invoqua une flamme et tenta de bruler un ennemi mais ne parvint pas à le toucher. Fastok, en dernière ligne comme toujours, commença un chant d'encouragement. La situation était dangereuse, l'ennemi était nombreux et de nombreux combattants du groupe étaient blessés, le blaireau de Jysoril ayant déjà mordu la poussière d'un coup de masse d'armes. Valyria chercha un moyen d'aider, quand soudain elle vit une ouverture, elle se plaqua alors contre la paroi gauche et psalmodia une incantation, de ses doigts jaillirent des jets de flammes qui brûlèrent les brigands, et manquèrent Rek d'un cheveux

"Eh faites attention !" hurla-t-il.

la diversion apportée permit au groupe d'éliminer une bonne part des agresseurs, Brân lâcha son arc et transperça un voleur de son pic de guerre. Au prix de quelques instants de bataille en plus, les aventuriers éliminèrent les derniers brigands. Ils se dirigèrent alors vers la pièce suivante d'où émanait une odeur de brûlé. Un homme en cuirasse était accroupi devant une cheminée et brûlait des papiers. Ayant fini son oeuvre il empoignait un bouclier et une épée pour se jeter sur nos amis.
D'un coup de bouclier il éloigna Rek et trancha dans le bras de Valdéril, mais Daphnée réagit promptement en défonçant la clavicule de cet ennemi désespéré de sa lourde hache à deux mains. le type tituba en arrière il bloca un coup de pic de Brân mais un coup de hache de Fjald dans la poitrine mit un terme à sa vie. Valyria se jeta sur le feu mais ne parvint qu'a sauver quelques bouts de papier, l'un d'eux était frappé d'un étrange sceau en forme d'hydre. Cet emblême ne disait rien à personne, ce ne semblait pas être un sceau de grande famille damarienne. En tout cas, d'après la lettre, les brigands étaient bien des hommes d'armes commandités pour attaquer les livraisons de fer. Pire encore, un autre papier écrit de la main d'un certain "rongeur" donnait aux malandrins les instructions nécessaires pour frapper les convois. Donnant la destination, le chemin et le niveau de protection de la caravane. Apparemment ce rongeur était très bien renseigné.

"il ne doit pas y avoir trente six personnes disposant de tels renseignements dans le coin" dit Valyria.

"Retournons au village pour démasquer ce traître. Mais avant fouillons encore cet endroit" répondit Valdéril

la fouille se passa vite, il n'y avait pas grand chose ici à part des caisses de minerai, ainsi que du matériel nécessaire aux brigands : rations, équipement de survie, armes, munitions etc... Nos aventuriers prirent ce qui leur était utile et descendirent vers Pont en Clèrves. Ils avaient finalement accompli leur mission.

Rek et Fjald semblaient pensifs, ils marchaient ensemble un peu en retrait du groupe.

"Ce sceau me dit quelque chose mais je n'arrive pas à me rappeler où je l'ai vu" pesta Rek.

"moi aussi" acquiesca sombrement le nain.

Le groupe fit halte pour soigner les derniers bobos. Fjald et Jysoril firent de leur mieux pour remettre tout le monde sur pied. Valdéril et Valyria devisaient à voix basse. Fastok quand à lui était d'humeur joyeuse (il n'était pas mort finalement !) aussi dès la reprise de la marche il se mit à chanter un chant de marche qui commença malgré leur scepticisme à faire de l'effet sur les autres aventuriers qui retrouvèrent un peu d'entrain. La descente vers Pont en Clèrves se fit donc de façon plus agréable. Mais, arrivé en vue du village, une colonne de fumée trop importante pour un simple feu de cheminée attira l'attention du groupe, il y en eu une deuxième, puis une troisième, hâtant le pas il s'approchèrent d'un point surélevé et virent avec horreur que la fumée provenait d'un incendie : Pont-en-Clèrve était en flammes !

_________________
Seigneur de Ghrond.
Au service du grand Malékith, Roi Sorcier de Naggaroth et souverain légitime d'Ulthuan.

vieil adage du clan du Scorpion :
"Le plan A a échoué ? On a découvert notre plan B ? Bien, tout se passe comme prévu..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thalantir.forum2jeux.com
 
Récit : les brigands de Néras
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les brigands se lèvent, rejoignez nous!
» Le "déménagement" interdit pour les brigands ?
» Charte pour bonne entente justice-brigands
» "Les Trois Brigands"
» Bonne année 1459 aux Joyeux Brigands

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Thalantir :: Donjons & Dragons :: Campagne Triumvirat-
Sauter vers: