Forum de Thalantir

forum de jeux de rôle, de jeux de stratégie et d'Heroic Fantasy en général
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une nuit dans la cité impériale (récit)

Aller en bas 
AuteurMessage
Thalantir
Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 686
Age : 38
Localisation : Stosswihr, près de Colmar
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Une nuit dans la cité impériale (récit)   Lun 30 Juil - 15:08

Il n'y a pas si longtemps que cela, la cité impériale a dû être bien différente. Mais elle était toujours changeante, se transformant au gré
des caprices de ceux qui y vivaient. Du temps de Toturi III, c'était un centre de progrès et de coopération entre les clans. Après sa disparition et sa mort, c'est devenu un nid de manipulations politiques et d'animosité à peine contenue. A présent que le clan du phénix assumait la régence sur la ville, depuis ce qui était maintenant connu comme la bataille de Toshi Ranbo, il y avait des tensions perceptibles dans la place, un ressentimment sous-jacent.

Komori Shikawa n'avait jamais été à la capitale avant bien sûr, il n'était donc pas certains si ces histoires concernant l'atmosphère passée de la ville étaient vraies ou non; il se rappelait seulement des récits qui lui furent contés par d'autres. Il ne pouvait s'empêcher d'être fasciné par tout ce qui l'entourait. Sa cérémonie du Gempukku remontait à à peine quelques mois, et avant cela, il n'avait même jamais voyagé au delà des Iles des Epices. Depuis ce voyage sur le continent, il n'avait jamais été dans une ville plus grande que le petit bourg portuaire depuis lequel son navire avait appareillé. Toshi Ranbo donc, ne ressemblait à rien de ce qu'il avait jamais connu ou même imaginé et il était difficile de se sentir oppressé ici tant tout était grand.

La serveuse arriva et remplit à nouveau la tasse à thé de Shikawa. Il lui sourit, mais bien sûr elle évita de croiser son regard. Même depuis la bataille, on lui avait dit que les gens des classes populaires prenaient bien soin de ne rien faire qui puisse mettre en colère leurs maîtres samouraïs. Tant de mort et de destruction, semblait avoir laissé un voile de peur. C'était bien dommage, vraiment. Les phénix avait fait du bon travail dans la reconstruction de la cité et pour assurer la sécurité pour autant que Shikawa pouvait en juger.

Il y avait pourtant encore des épreuves, car il y avait tant de samouraïs du phénix patrouillant dans la cité ainsi que d'autres venus des clans majeurs restants pour s'assurer que leur influence n'allait pas diminuer, cela faisait beaucoup de monde ! Les morts avaient été largement remplacés par cet afflux de population. En d'autres circonstances, Shikawa aurait logé à l'ambassade de l'Alliance des clans mineurs étant donné son statut de délégué du petit clan de la Chauve-souris. Malheureusement même l'alliance avait dû mettre des logements à disposition et Shikawa comme conseiller adjoint avait été relégué dans cette auberge du fin fond du quartier des marchands.

Shikawa n'était pas le seul samouraï à avoir été pareillement déplacé pour ce qu'il pouvait en juger. Il regarda autour de lui et en remarqua un certain nombre parmi les clients habituels qui étaient plutôt marchands ou artisans. Il y avait un Crabe dans un coin, un colosse buvant ce qui semblait être une énorme cruche de saké. Un Grue était assis près de la porte, souriant radieusement à la serveuse qui lui apportait plus de thé. Elle devait être une servante plus attentionnée que Shikawa ne le pensait, car même si elle ne fixait pas directement le grue elle rougissait furieusement devant le sourire de ce dernier. Et plus tôt dans la soirée il avait même vue un shugenja du Phénix, rien de moins, monter dans les chambres.

Alors que Shikawa réfléchissait au fait d'avoir un autre shugenja que lui dans la même auberge, deux tables de marchands se levèrent pour aller se coucher. Shikawa fut surpris de voir un samouraï du clan du scorpion assis le long du mur est. Il avait été complètement caché par la table de marchands et Shikawa ne l'avait pas vu entrer, alors qu'il était sûr qu'il n'était pas là lorsqu'il était arrivé. Etrange, mais après tout c'était les façons du clan du Scorpion supposa-t-il. L'une des serveuses approcha du scorpion masqué pour lui servir une autre tasse de thé, mais il la repoussa d'un geste de sa main recouvrant son bol. Son regard se porta sur le jeune shugenja du clan de la Chauve-souris et Shikawa sourit nerveusement tout en détournant le sien. Il n'avait eu que peu de contacts avec le clan du scorpion en général et il les trouvait quelque part assez inquiétants.

"désirez vous autre chose Komori-sama ?"

Shikawa sourit encore à la serveuse bien qu'il remarqua qu'elle ne réagit pas comme elle l'avait fait avec le Grue.

"non. Merci pour cet excellent service, mais je suis un peu fatigué, je crois que je vais me retirer pour la nuit."

"A votre aise mon seigneur" répondit la jeune femme en s'inclinant si profondément que Shikawa cru qu'elle allait se cogner la tête au sol.

Alors qu'elle s'en repartait le jeune shugenja remarqua qu'elle semblait troublée, mais cette expression disparut rapidement.

Shikawa secoua la tête. Il devait être plus fatigué qu'il ne le pensait et se dépêcha de monter dans sa chambre. Il procéda à ses prières du soir à l'attentions des Kamis avant de sombrer dans le sommeil.

***

_________________
Seigneur de Ghrond.
Au service du grand Malékith, Roi Sorcier de Naggaroth et souverain légitime d'Ulthuan.

vieil adage du clan du Scorpion :
"Le plan A a échoué ? On a découvert notre plan B ? Bien, tout se passe comme prévu..."


Dernière édition par Thalantir le Dim 30 Mar - 19:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thalantir.forum2jeux.com
Thalantir
Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 686
Age : 38
Localisation : Stosswihr, près de Colmar
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Une nuit dans la cité impériale (récit)   Lun 30 Juil - 15:08

Il y eut un bruit étouffé, et le son du metal glissant lentement sur le métal. Shikawa reconnut ces sons mais comme s'ils étaient très lointains. Il se débattit pour sortir du sommeil pour voir ce que c'était mais c'était très dur. Les ténèbres ne voulaient pas s'en aller, mais il se força et un moment après les ombres s'étaient retirés dans les recoins de sa vision.

Quelqu'un était dans sa chambre. Il se tenait devant le ratelier où trônait son épée.
"que...qu'et' vous en train d'faire ?" marmonna-t-il d'une voix pâteuse.

La silhouette se retourna visiblement surprise. Il y eu un tintement d'acier et elle avança vers lui. Shikawa compris le danger et tenta de se mettre sur ses pieds mais il ne parvint qu'à tituber hors de son matelas et à rouler sur le sol. Ses jambes refusaient d'obéir. La silhouette était passée à l'attaque un dixième de seconde après et il entendit le bruit d'une lame transperçant le matelas à l'endroit où il s'était trouvé. Shikawa tenta d'appeler à l'aide mais ce qui sortit de sa gorge n'était rien de plus qu'un grognement. Il se mit péniblement sur ses pieds, sachant que c'était trop tard, sachant que le poignard allait le transpercer....mais rien de tel n'arriva. Il secoua sa tête pour voir les choses plus clairement et réalisa simplement que l'homme qui l'avait attaqué gisait au sol, immobile. Le jeune chauve-souris regarda autour de lui confus et réalisa que le Scorpion qu'il avait vu plus tôt se tenait dans la pièce. Etait il présent depuis tout ce temps ?

"Que...?" commença-t-il

Le Scorpion fit un pas en avant et le frappa rapidement au visage de sa paume ouverte. La force du coup rejeta la tête de Shikawa en arrière, et le brouillard dans sa tête disparut instantanément.

"Mais que faites vous ???" demanda-t-il

"Avez vous les idées claires à présent ?" demanda le scorpion "Il y en a peut être d'autres"

Shikawa le fixa incrédule, puis regarda l'homme à terre. "Vous...Vous n'êtes pas avec lui ?"

"Apparemment non."

Le Scorpion ne portait aucune arme que Shikawa pouvait voir. "Que lui avez vous fait ?" demanda-t-il

L'homme masqué jeta un regard en coin vers la porte et leva ses yeux vers Shikawa "vous voulez vraiment savoir ?"
"les cauchemars seront ...désagréables"

Le jeune prêtre fixa les yeux sans vie de son assaillant et hésita, mais l'envie d'obtenir une réponse fut remplacée par les bruits venant d'autres chambres, suivi d'un choc tonitruant provenant du couloir.
"Mais que se passe-t-il ici ?"

"Comme je l'ai dit, il y en a sans doute d'autres"

Echangeant un signe de tête les deux hommes se faufilèrent rapidement dans le hall, prêt à faire face à toute éventualité. Shikawa n'était pas certain de ce qu'il allait voir, mais il n'était pas préparé au spectacle de violence qu'il découvrit bientôt

"Ou est mon épée ???!!!!!"

Le Crabe qu'il avait vu dans la soirée hurlait. Il tenait un assallant par le coup, soulevé du sol par ses bras massifs qui recouvraient quasiment les épaules du malandrin. "Où est-elle ?!!!!!!"

Le malheureux objet de la colère du Crabe frappait ce dernier sans arrêt à la tête et au torse, mais aucun de ses coups ne semblaient avoir d'effet
notable sur le géant qui effectivement ne les remarquait même pas.

"Il ne pourra pas parler si tu lui brises le cou" observa calmement le Scorpion"

Le crabe se tourna mais ne lâcha pas son adversaire. "Saleté de Scorpion". grogna-t-il "tu es mouillé là dedans toi aussi hein ? Avoues !"

"Non" dit Shikawa soudainement, à sa propre surprise d'ailleurs. "Un de ces hommes m'a attaqué aussi dans ma chambre. Il m'a sauvé la vie !"

"ton soutien à cette crapule n'a aucune valur pour moi !!" cria le Crabe. Il bougea de telle manière qu'on crut un moment qu'il empoignait sa victime pour frapper Shikawa et son compagnon avec. le shugenja fit par réflexe un pas en arrière. La confrontation fut cependant interrompu par l'arrivée de nouveaux assaillants. Deux portes s'ouvrirent sur le côté gauche du couloir et une autre à droite. De chacune un autre des
mystérieux agresseurs emergea. Deux portant des lames et le troisième un simple quoiqu'énorme couteau ensanglanté. Aperçevant les samouraïs assemblés, celui avec deux épées tourna les talons et disparut. Celui qui n'avait qu'un wakisahi le dégaina et avec l'aide de celui au grand couteau il se jeta sur ses ennemis.

Shikawa fit encore un pas en arrière et en appela aux esprit des Kamis de l'air. Ils répondirent à son appel et vinrent à son aide. Le couloir fut soudain traversé d'une violente bourrasque de vent qui percuta les assaillants. Le porteur de couteau fut stoppé net alors que
la force du vent percuta son estomac. il fut immobilisé seulement quelques instants, mais cela fut bien assez pour que le Scorpion lui
délivre un rapide mais brutal coup de pied à la glotte . Il s'effondra instantanément.

Plus loin, le Crabe avait lâché sa victime inconsciente et avança vers le type avec le wakisashi. Ce dernier frappa deux fois, mais il était maladroit, et il était visible même pour Shikawa qu'il ne savait pas se servir de son arme correctement. Ses assauts misérables furent brutalement interrompus par une série de violent coups de poings du Crabe : un à l'estomac et deux à la tête.

Le corridor était silencieux. Le Crabe massa ses tempes. Deux autres hommes émergèrent des chambres, mais ce n'étaient pas des bandits cette fois. L'un était un Grue et l'autre un Phénix. Les deux faisaient la tête de quelqu'un qui avait trop bu la nuit précédente, mais Shikawa était certain de n'avoir vu personne boire autant.

"Que .. Que se passe-t-il ?" marmonna le Phénix.

"Vos épées ont été volées" dit le Scorpion. "ces hommes ont essayé de les prendres, d'autres se sont enfuis".

"Ma lame m'a été volée" grogna le Crabe "Cui là était revenu pour me prendre aussi mon Tetsubo" il fit signe en direction du premier homme.

"mon Daisho" dit le Grue "Je dois le retrouver !"

"une mission difficile" dit le Scorpion

"Quelque chose cloche" dit le Phénix " Quelque chose...Je le sens"

"Soie nocturne" dit tranquillement le Scorpion. "J'ai senti l'odeur dans la tasse à thé dès la prmière fois que j'ai été servi. Je l'ai recraché et j'ai refusé qu'on me resserve.

"Soie nocturne ?" demanda Shikawa "Est-ce un poison ? Avons nous été empoisonné ?"

"Oui" dit le Scorpion presque sur un ton badin. "A ce propos, je me nomme Bayushi Shizume. Mes excuses pour ne pas m'être présenté plus tôt."

"Hida Chimoto" répondit le Crabe, se présentant à son tour. "Empoisonné hein ? Je me sens un peu mou mais je me suis déjà senti plus mal !"

"Franchement la quantité de Soie Nocturne nécessaire pour quelqu'un de ta taille n'aurait jamais pu être dissimulé dans une tasse de saké" dit Shizume "Tu vivras probablement"

Shikawa senti son coeur sombrer "Il n'y a rien pour contrer ces effets ?"

"Bien sûr que si" répondit le Scorpion. "L'antidote est fait à partir d'une plante très commune sur les îles. Votre peuple en mange une grande quantité, d'ailleurs ils enveloppent leurs sushis avec. Tu te sentiras alors comme un sou neuf.

Shikawa regarda le Phénix et le Grue. "Et eux ?"

Le Scoprion secoua la tête. "Il y a un second, quoique moins efficace, antidote, mais il ne peut pas être crée sans une petite quantité de
Soie Nocturne."

"Dans ce cas peut être pourrions nous envisager d'essayer d'en acquérir" dit le phénix

le scorpion leva les mains "c'est une substance difficile à acquérir, elle est illégale après tout. Ou proposez vous d'en trouver ?"

"Eux" gronda Chimoto en désignant les hommes à terre. "Ils en ont sûrement"

"Je me fiche de cet antidote" dit le Grue "je dois retrouvers mes lames. L'histoire ne se rappelera pas de Doji Bushori comme l'homme qui a perdu les épées de son grand père aux mains de cette racaille"

Le Phénix s'agenouilla et prit le wakisashi des mains d'un des assaillants morts. "eh bien le mien vient d'être souillé par leur toucher" dit-il

solennellemment. "Je vais devoir passer beaucoup de temps à le bénir pour absoudre un tel déshonneur". Il se tourna vers les autres.

"Evidemment je vous aiderai à faire de même".

"Comment va-t-on les retrouver ?" demanda Bushori.

Le Scorpion désigna Shikawa "le Chauve-souris n'a pas tué son adversaire"

"Va-t-il parler ?" demanda le Phénix.

"Oh oui il va parler" gronda le Crabe.

Shikawa pâlit sans le vouloir. Le Crabe exhudait une aura de violence qu'il n'avait jamais connu. En fait il trouvait que le Crabe comme le Scorpion étaient les types les plus effrayants qu'il avait jamais rencontré dans sa courte vie, bien qu'il n'ait jamais eu affaire à des gens de leurs clans avant. Le Grue et le Phénix au moins dégageaient un air de civilité et d'honneur.

Le Scorpion secoua la tête. "Je suis certain que tu as l'habitude d'obtenir ce que tu désire Chimoto-san, mais la douleur est un piètre motivateur. La peur marche beaucoup mieux. Veux tu bien me laisser un moment avec lui ?"

Le Crabe grogna mais n'objecta pas. Shizume tira l'homme dans une des pièces et ferma la porte.

"Que fait-il ? " chuchota Shikawa.

"Sûrement quelque chose que nous ferions mieux de ne pas savoir" dit Bushori. Il se tourna vers le Phénix "Si nous acceptons son aide le prix sera élevée evidemment.

Voyant le phénix hocher la tête pour signifier qu'il pensait la même chose que le Grue, Shikawa resta incrédule. "Paiement ? " demanda-t-il."il veut de l'argent en échange de son aide ?" C'était déshonorant pour un samouraï de rechercher la richesse matérielle car ils recevaient tout ce dont ils avaient besoin de leur suzerain en échange de leur loyauté.

"Non bien sûr" répondit le Grue. "Mais il y aura un prix quand même. Aucun Scorpion ne distribue les faveurs gratuitement".

***

Quoique Bayushi Shizume ait fait ou pas fait à l'intérieur de la pièce, il s'avera que l'homme lui avait confessé tous ses péchés. Deux heures plus tard, le groupe avait atteint ce qui semblait de prime abord être un entrepôt partiellement détruit et désert. Shikawa avait vu des dizaines d'autres bâtiment de ce type chez lui, c'est là que les marchandises des bateaux étaient débarquées et stockées en attendant leur voyage vers leurs destinations finales. La bataille qui avait ravagé la cité avait endommagé la bâtisse et elle avait été abandonnée.

en tout cas c'est ce qu'il semblait.

Dès qu'ils furent entrés, les samouraïs s'apercurent que l'intérieur était en relativement bon état. Toutes les ouvertures avaient été couvertes ou peintes pour qu'aucune lumière ne filtre vers l'extérieur. Il y avait, pour autant que Shikawa puisse en juger environt une douzaine d'hommes à l'intérieur. Est ce que l'homme qui s'était enfui à l'auberge était parmi eux, il ne saurait le dire. Les bandits s'activaient pour empaqueter un grand nombre d'armes, dont le port était interdit en public sauf pour des samouraïs. Ils semblaient vouloir se préparer à embarquer pour un autre endroit. Shikawa jeta un oeil à Bushori accroupi à côté de lui. "D'où viennent toutes ces armes ?" chuchota-t-il.

Le Grue le regarda avec un peu d'irritation "La guerre probablement. Ou d'autres personnes comme nous, empoisonnées dans leur sommeil et détroussées. Ils ont l'air pressé, autrement ils auraient attendu le matin pour prendre nos armes."

"une douzaine... C'est un peu trop" marmona Shikawa.

Bushori le fixa intensémment. "Je sais que je peux compter sur le Crabe" dit il calmement. "Isawa Jira ne tuera personne, mais il peut en mettre au moins quelques uns hors de combat. Le Scorpion....est imprévisible. Enfin bref on ne sait jamais ce que feront les Scorpions. J'ai besoin de savoir si je peux compter sur toi pour couvrir mes arrières quand nous passerons à l'attaque.

Shikawa grimaça mais hocha la tête. Il savait lui aussi que les Phénix étaient des pacifistes, aussi bizarre que cela puisse paraitre pour un samouraï. "Douze hommes armés. Ca sera difficile."

"Ce sont des bandits" dit Bushori avec une pointe de malice "Nous sommes des samouraïs. Le résultat ne fait pas de doute". Il resta silencieux un moment. "Peut être mourrons nous" admit-il, "mais nous ne serons pas défaits. Si je meurs, ce sera avec la lame de mon grand-père dans la main."

Shikawa acquiesca. "Je me tiendrais à tes côtés". Bushori était vraiment tout ce qu'on lui avait appris à détester chez les Grues : sûrs d'eux, arrogants et incapable d'envisager une autre voie que celle qu'ils se sont fixés. Et pourtant il dû reconnaitre qu'il l'aimait bien.

"Très bien." Dit le Samouraï de la Grue. "En ce cas, allons y sinon le Crabe va devenir trop impatient et venger mon déshonneur sans moi"

Shikawa adressa une prière aux Kamis, puis il se leva et suivit le Grue à la bataille.

_________________
Seigneur de Ghrond.
Au service du grand Malékith, Roi Sorcier de Naggaroth et souverain légitime d'Ulthuan.

vieil adage du clan du Scorpion :
"Le plan A a échoué ? On a découvert notre plan B ? Bien, tout se passe comme prévu..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thalantir.forum2jeux.com
 
Une nuit dans la cité impériale (récit)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CdA][Mirdhynn] Garde impériale
» [Achat] Garde impériale - Que du tallarn !
» [Imperium] Une petite Flotte Impériale du Secteur Salavus
» Liste d'armée des Ensanglantés Fidéens (variante de la Garde Impériale)
» Armée de la Garde Impériale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Thalantir :: Jeux de cartes :: Legend of the Five Rings-
Sauter vers: